Le malaise des kids

Aujourd’hui, les choix musicaux se font de plus en plus radicaux – comme dans « radical skateboarding »- portrait de Julien, Aulnay-sous-bois, 16 ans, interviewé à la sortie d’un festival où se produisait la fine fleur de la scène Indie.

Désabusé, un rien excité, il nous peint avec ses mots à lui sa vision du paysage musical français.

Opposition - Désir d’avenir » Aujourd’hui, y’a quoi ? Entre les gentils d’Opposition et les méchants de Gouvernement, si tu veux d’enfoncer la tronche dans l’enceinte, eh ben, y’a pas
photo. C’est eux que les kids connaissent, pasque c’est eux qui passent à la radio. De temps en temps, un tube de la scène hardcore extrème, de Besansknot ou de LePain, mais c’est rare, sans parler des concerts confidentiels. De toute façon Opposition et Gouvernement sont tous les deux chez Universale/Sony music, non ? Donc bon. »

Opposition et gouvernement, c’est un peu Les Beatles et les stones, puis plus tard Oasis et Blur, puis encore plus tard le rap west et eastcoast, deux entités incompatibles et pourtant indissociables. Mais écoutons encore Julien :

En roue libérale« C’est Nick Sarkozy qui le hurlait encore l’autre jour : « C’est pas avec des bons sentiments qu’on fait du punk hardcore ». En face, t’as des bouffons comme Modem qui font n’importe quoi : du poppy-grunge, puis de l’ambiant newage, et là ils se sont définitivement tournés vers la variété FM, bonjour la crédibilité. Quand Arlette Z. fait un concert, Gouvernement sort 3 albums, plus un double-live. Ya pas, c’est eux les plus forts. Moi, j’ai des parents communistes, essayez de comprendre : Opposition, en insistant je pourrai y amener ma mère. Nan, pour les faire vraiment flipper, je connais qu’un truc, c’est « En roue libérale » à fond la caisse sur ma chaine, le verrou de ma porte à double tour. La musique, c’est une révolte, et c’est pas avec « Désir d’avenir », le dernier Opposition, que tu feras trembler les vitres. Segoleen et ses zicos ont un problème d’attitude. Les balades de 6 minutes à la guitare en bois, moi ça me prend la tète »

Publicités