Leçon de Gouvernement

Allan Juppe, le leader de Bordoz, ne mâche pas ses mots. Leçon de Gouvernement

«Après le deuxième tour de rappels, une fois acquis le spread définitif, il appartiendra à chaque membre de Gouvernement de s’auto flageller et d’abord à moi-même de tirer les leçons de cette tournée».

Relativement discret depuis deux semaines, Nick Sarkozy s’est enfin exprimé au sujet de la tournée française municipale ce mardi sur un ton auquel le leader du groupe le plus wild de l’année 2007 ( Le Figaro, 5 février 2008) ne nous avait pas (plus?) habitué, à Paris depuis l’Elysée, la boite de nuit où il a installé ses quartiers .

Le chanteur charismatique leader auto proclamé du grind réformiste semble battre sa coulpe et flipper sur les angles mais conserve cette superbe destroy-trois-pièces-de-chez-Prada qui fait tant kiffer les kids.
Bon, mais quand même, tu t’emmêles les pinceaux Nick : « d’abord à moi-même » après avoir grave chargé les copains : c’est du vice, tu mets trop la casquette aux mecs du crew !

Ensuite, Alan Juppe, washboarder dans l’ancienne formation où Nick le terrible a fait ses armes, et guitariste soliste au sein du légendaire band d’électroacoustrash Bordoz qui fait un malheur ce printemps, attaque toutes griffes dehors le grinder français :

alan_juppe.jpg

Alan Juppe, le leader de Bordoz

«C’était une erreur de vouloir unplugger cette tournée. C’était un mauvais mélange des genres et les gars du moshpit ont maintenant trop la faim, en plus c’est encore moins cheesy quand la situation en backstage n’est pas porteuse ! », estime le meilleur washborder de l’hexagone ( Technikart 2008 ) dans Le The Monde».

«Quand Nick est venu au studio (le 22 janvier), sur le chemin, je lui ai dit que ce n’était pas une bonne stratégie et il a compris et remis sa cravate cloutée. Sévère clin d’œil aux débuts de Gouvernement !» ajoute le leader de Bordoz.

Et le prince de l’éléctroacoustrash girondaise donne finalement son tuyau aux musiciens en ballotage entre deux slit-attitudes : «Revenir aux trashitudes low-cost ! Ou encore reprendre à double tempo des tubes de Mongénéral sur une flying V à douze cordes avec le Marshall double corps qui le fait !».

Nino Mouskouri

Publicités