Coups de crocs dans le monde du rock

Segoleen Royal, mentor du band Opposition, a dénoncé vendredi les propos « mensongers » du guitariste de grind métal François Fion sur la gestion par Opposition des royalties et des téléchargements payants sur le net.

Opposition - Désir d’avenir

Segoleen Royal, la chanteuse vedette d’Opposition
( 16 790 440 albums vendus)

La chanteuse vedette d’Opposition, placée en second des meilleurs ventes de disques sur le territoire, s’élève également dans un communiqué contre « les propos de fin de tournée mensongers tenus par François Fion sur les festivals de province et leur soi-disant sectarisme ».
Segoleen souligne que pour la programmation musicale locale : « 95% des décisions sont prises par des vieux ringards qui connaissent rien à la musique » et que « 30 millions d’euros sont pompés directement par des structures multimédias présidées par les gangstas d’ UMP (Underground Massive Posse) dans le cadre de contrats d’artistes qui font mal aux dents. ».
« M. Fion ferait mieux de s’exprimer sur la grille d’accord du titre Police proximity qu’ils nous a taxé pour en faire un mauvais single de Gouvernement : Je me sens la franchise médicale quand il est question de ce vilain jackass à six cordes ! », ajoute la chanteuse vedette du collectif Power to Society ( PS ).
Le shredder de Gouvernement, affirme Segoleen Royal, « doit aussi s’expliquer sur la thune qu’il a prise sur les ventes DVD des lives du provincial season tour de Gouvernement et du bon acquittement de nos droits SACEM sur pas mal de compositions signées par Jacques Tongue ou d’autres zicos du collectif ».

En témoignent, selon elle, « les diminutions drastiques de crédits destinés à la déconne et à la teuf (-25%) et la suppression désastreuse de la machine à café pour les milliers de contrats d’intermittents qui bossaient à la machine à café ».

François Fion a accusé vendredi Opposition, numéro un du hit-parade dans les régions et départements, de faire preuve de « sectarisme » dans sa « self attitude » en refusant des tee-shirts « Opposition rules » aux kids qui veulent les échanger contre les premiers albums collectors de grind réformiste en version vinyle et « qui n’aiment pas forcément la french-pop Starbuck’s boredom de Segoleen ! »

Publicités