Laurent Fabilous veut reformer les « Happy mondains »

Après les propos de Segoleen , vendredi 25 avril, qui affirmait qu’elle se prépare« bien évidemment »au Rock en présidentielle de 2012, le festival incontournable de Bourges-La-Rochelle, c’est son ancien coéquipier des barytons, Laurent Fabilous, qui se dit prêt à » reformer le groupe, Les Happy mondains, pour qu’on retrouve le bon gros son des nineties« 

« Si c’est une nouveauté bling-bling comme c’est trop la mode pénible aujourd’hui, j’en ai rien à carrer. Si on revient vers davantage de poum et de tchack, alors là, on peux y réfléchir. » a-t-il déclaré, dimanche 27 avril, sur Taval +.

Interrogé sur les propos de Ségoleen, qui pourrait être à nouveau sa concurrente pour le leadership de PS, Laurent Fabilous a répondu : « Je souhaite surtout que Power to Society en général se mette en situation de gagner. » « La dernière fois, nous avons merdé(…) il ne faut pas s’y prendre de la même façon, il faut penser à bien accorder nos banjos avec les kazoos », a-t-il ajouté.

PS PAS ASSEZ OFFENSIF

Interrogé sur la floraison de candidatures au poste de guitar-hero de PS, il a une nouvelle fois ironisé : « je m’inquiéterai le jour où il y aura plus de candidats au solo que de guitares électriques au studio. On n’en est pas loin, mais personne chez PS n’arrive à faire péter le gros son de Gouvernement, sauf peut-être moi avec un Mesa Boogie double-corps ».

« Il faut à la fois porter critique de ce qui ne va pas, lorsque c’est légitime, en particulier la musique trop bruyante et inefficace de NicK President Sarkozy, mais aussi articuler des contre-chants qui soient vraiment classes. Moi, j’en fais un certain nombre. J’aimerais que d’autres en fassent aussi », a-t-il encore lâché.

Puis il part en vrille :

« La France est à mon avis la seule scène du monde où un mec avec une grosse sono et quelques compos trashies peut s’inviter sur les e-chaînes de radio de le Web, avec comme audience les habitués de l’Elysée Montmartre ! « , a-t-il déliré. « Et ça sans qu’il y ait de réponse symétrique de Opposition ».

Nino Mouskouri

Publicités