Nick et Carla Sarkozy, la France qui ne se couche pas

Nick Président et la première groupie après une nuit parisienne agitée sont allés chill out à l’aube au marché de Rungis pour honorer «la France qui n’entre pas aux Bains-Douches».

Ici, avec Jean-Did, un "pote qui biznesse plus pour gagner plus". (AFP)

Ici avec Jean-Did, un pote qui bizness plus pour gagner plus

Il est 5 heures, Paris s’éveille. Les français partent bosser, et Jean-Did descend de l’avion de Bogotta à peine jetlaggé.

Nick président Sarkozy accompagné de sa femme surgissent au même instant à Rungis (à côté de Dreux) le portable vissé à l’oreille pour rencontrer des « potes qui bossent » et parce que « On aime bien se ravitailler direct à Rungis ».

A 05H30, ils retrouvent Jean-Did, symbole de « la France qui biznesse tôt » qui vient leur présenter ses produits. Puis les évènements deviennent confus ; Les Sarkozy commencent par visiter le pavillon des viandes puis disparaissent subitement par la halle aux fleurs.

Les happy few parlent d’un tea-dance matinal avec Pat Devedjian.

Publicités