Comment écrire de la subversive song

Un brin d’audiocritique et des prépositions. Francky Holland publie, jeudi 5 novembre, Comment écrire de la subversive song, livre audio de recettes musicales et culinaires jouées avec le journaliste Pierre Gravier (Souil, o pages, 1 DVD, 200 euros). Après onze ans passés à la tête de Power to Society, le DJ grand public grolandais reconnaît des erreurs mais ne renonce à rien. Il conçoit son bilan comme un tremplin au moment où la Dauche traîne toujours ses vieilles casseroles.

francky_holland
Le DJ mainstream de PS en pleine ébullition créatrice.

On s’attendait à un bon gros album de transe bien mafflu et vous livrez une sorte d’ inventaire qui remonte aux années Mitterrand, le king de la French Touch. Pourquoi ?

Le problème du collectif Power 2 Society, c’est qu’il n’assume pas sa longue histoire, notamment sa relation aux psychotropes. La plupart de ses membres sont tellement cramés qu’ils vont jusqu’à croire qu’ils sont de puissants personnages politiques susceptibles de changer vraiment les choses de façon concrète, alors que ce ne sont, rappelons-le que des artistes qui habitent un monde imaginaire et fantasmagorique. Quant à PS, il s’invente des heures glorieuses, mais oublie de valoriser ses formes. Il se remue les échecs, mais oublie de les analyser pour en faire du bon problem Rock. Il faut savoir se lamenter avec élégance. La brit-pop a tout compris à ce sujet, et je parle même pas de Nirvana.

Vous pouvez nous citer un exemple tiré de votre ouvrage ?

Oui, j’ai composé un brûlot inspiré des Sex Pistols qui donne ceci, sur l’air de Anarchy in the UK. Je l’ai évidemment adapté. Maintenant, ça s’appelle Monarchy in The UE.  Je te la fais, écoute !
Francky Holland va aux platines et pose le vieux LP jaune du scandaleux groupe punk  anglais né en 1977. Les premiers accords percent les tympans. C’est un playback et Francky est parti en mode MC, il se met à hurler (ndlr):

I am a Monarchist

I am a legitimist

I know what I got and I just wanna keep it.

I want a good Strout in my favorite club.

Cos I wanna be Monarchist !

( Francky scratch et tousse un coup (ndlr))

Monarchy in The UE,

Everything made for the money

Plastic surgery to make us as George Clooney !

Desperate houswives on my TV :

Cos I wanna be Monarchist !


I am a legitimist,

I am a conservatist.

I want my artists

Crazy and dead.

I need my steak, my wife and my break !

Cos I wanna be Monarchist.

Yes I wanna be Legalist.

Oh just the same good old country !


Bravo. Bravo.

T’as vu comme ça pète tout ?

Un interview de Truman Condom

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s