Nick laminé par le Pit

Nick President Sarkozy s’est fait laminer par le Pit : des influences beaucoup trop larges, allant du pop punk au metalcore. On lui reproche aussi  trop de bourrinage inutile, pas assez de mosh ni de parties harmonisées. En sus d’une musique ne laissant pas la place à un jeu de scène cohérent.

C’est la cata pour le métalcore néo-grind réformiste. Des triolets en veux-tu en voilà, des bends maladroits, un son cradingue, un jeu de scène brouillon, un univers phonique en perdition. Nick President, le leader perd sa street credibility et se panne dans la béarnaise screamo à la ramasse.
On attendait du Metal bien Thrash, il nous lâche du emo-punk de teenagers.

Nick President se lance dans le screamo. Résultat : les fans sont complètement largués !


Par ailleurs, Francis Fion, le shredder virtuose de Gouvernement, a rattrapé la sauce avec des envolées fortement influencées par
Architects, As I Lay Dying, A Skylit Drive, Attack Attack, August Burns Red, Blessthefall, Bring Me The Horizon, Burden Of A Day, Drop Dead, Gorgeous, Fei Comodo, From Dying Skies, The Devil Wears Prada, Underoath.
Par où ça passe, ça fait du bien ?

Billy Zeguique



Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s