Le fabuleux destin de Marcel Branson

« La navette destinée au tourisme spatial du milliardaire britannique Richard Branson a réalisé avec succès dimanche, au-dessus de la Californie, son premier vol d’essai non rattaché à son vaisseau-mère, a annoncé la société américaine Virgin Galactic.« 

Libération

Quel dommage que Richard Branson n’eût pas été français et ne se fut pas appelé Marcel.

A 18 ans il aurait manifesté pour la retraite à 60 ans.

Puis il aurait glandé cinq ans en fac de psycho  avant d’être embauché comme guichetier à la RATP.

Un jour il se serait retrouvé chômeur et titulaire du RSA autour de 35 ans parce que de nouvelles machines coréennes auraient fait son boulot bien mieux que lui et qu’on l’aurait remplacé par un guichet électronique.

Finalement, il se serait senti totalement inutile dans sa chambre de bonne payée sur 30 ans grâce à la souscription d’un crédit-revolver et  nous aurait régalé de bons mots noyés dans le Pastis.

Son heure de gloire ? A 64 ans, abattu par la police en qualité de forcené notoire.

A la veille de la retraite..

Sa mise sur orbite à lui !
Marcel Branson.
Heureusement, il n’existe pas car il nous aurait manqué.

Il aurait tant apporté au pays .

Honoré de Prozac.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s