Archives pour la catégorie La Bévue de Presse

Bonne Année à tousses

Le Jour De l’An est une date importante fêtée depuis au moins 2012 ans dans l’histoire de l’homme.
Après c’est une nouvelle année et c’est drôlement bien pour tout le monde qui aime un peu les chiffres.

L'année 2012 vue du ciel ( anticipation photo sur statistiques fournies par la SOUFRES)

Alors toute l’équipe de Les Rockuptibles me charge de vous présenter ses meilleurs voeux pour l’année 2012.
Plein de merveilleusitude à tousses.

Edgar Novlang

Les fugitifs

Déplacé depuis mercredi 25 mai au soir dans un penthouse de 600 mètres carrés situé à Manhattan-Sud, DSK poursuit sa luxueuse cavale  à New York avec la rage au ventre et un bracelet électronique à la cheville. Aux côtés de son compère, l’avocat Benjamin Brafman, ancien transfuge de Gotham City et ex-meilleur petit ami de Robin, DSK se cherche et tâtonne  dans  les conditions épouvantables que l’on connait à l’édification d’une ligne de défense cohérente en vue de sa comparution prochaine devant les tribunaux de l’Empire.

La machine à débrancher le temps

Au même moment, dans l’hexagone, TRON, le héros cybernétique reconverti pour des raisons de santé dans la politique française vient de se faire démasquer par d’anciens sous-programmes auxiliaires devenus virulents  et qui l’accusent de hacking sexuel. Devra-t-il réintégrer l’Infoplan via la supersphère pour échapper à ses ennemis et conserver son identité secrète ?

Parallèlement, plusieurs mesures pour renforcer la sécurité des réseaux internet français ont été annoncées en conseil des ministres pour éviter les attaques pirates du Joker.

D'ici ou de là-bas ?
D'ici ou de là-bas ?

Sur ces entrefaites, l’immortel vampire super-vilain, Ratko Mladic ( un ami de Vlad Dracul ) responsable du massacre de  8000 personnes ( bien plus que le Bouffon Vert et Magnéto réunis ) a été arrêté jeudi, vers 6 heures du matin, à Lazarevo, un petit village à une centaine de kilomètres de Belgrade, la capitale serbe.

Tout ceci se trouvant en quelque sorte encapsulé dans le même continuum : c’est un peu comme dans le film Inception mais en plus compliqué, on lit ceci dans le célèbre fanzine Le Monde  : L’Elysée, bien plus que les médias, n’ignorait rien de la vie privée de DSK. Le pouvoir, alimenté par ses relais dans la police, sait tout des secrets les plus intimes des X-Men, jusqu’à user des informations graveleuses (sic) dont il dispose.


Si vous ne comprenez pas tout, c’est normal, nous non plus.

Nino Mouskouri

Les Rockuptibles de retour

Tel un Béhémoth confit dans les gelées de la pensée unique, Les Rockuptibles s’étaient mis en sommeil en attendant des jours meilleurs. Les auteurs enfermés deux années dans les caves de la rédaction, nourris au pain sec et à l’eau du robinet avaient fomenté une fronde qui les conduisirent vers la démocratie et menèrent Truman Condom(e), le rédacteur en chef, à prononcer la liquidation du Blogzine. Ce dernier s’épuisait depuis en mondanités et en ruminations désoeuvrées sur Facebook où il renouait d’anciennes accointances avec ses vieux camarades de Harvard.

Mais les récents évènements en Afrique du Nord et à travers le monde arabe nous ont tirés de notre torpeur et après une séance houleuse et plénière des membres de l’ancienne rédaction, nous sommes arrivés à l’unanimité par prendre la décision de reprendre l’ours là où nous l’avions laissé.

 

Les quinze membres ( au premier plan ) de la rédaction du blogzine révolutionnaire Les Rockuptibles

Dimanche matin, 20 février 2011, Truman Condom(e) a reçu notre délégation dans son quinze pièces cuisine de l’avenue Montaigne et c’est les mains enfoncées avec désinvolture dans les poches de sa robe de chambre fétiche ( un cadeau d’Hugh Hefner (ndlr) ) qu’il nous a déclaré :

 » Ah comme je suis content de vous revoir, mes amis ! Alors comme ça la mutinerie est terminée ? Non, non, pas un mot : je ne vous en veux pas, car pour ma part tout est oublié. La porte de ma cave vous demeure toujours grande ouverte et je ne pourrais sans me déshonorer éconduire une telle brochette de talents, une telle concaténation de grands esprits. Vous voulez reprendre le journal dites-vous ? Certes, mais il va falloir consentir quelques sacrifices.

Primo, finies les vacances à Montreuil (93) et les virées du samedi soir au Café de la Gare du Nord. J’attends de mes journalistes qu’ils soient sur la brèche 24 H/24 : je finissais par vous trouver ramollis et indolents. Vous étiez sur la pente de l’embourgeoisement, on aurait dit une véritable digestion dominicale en vous voyant…Méfiance et vigilance mes fiers spadassins, car nous sommes l’élite de la contestation, l’avant-garde de la critique sociale, la migraine du système médiatique, son meilleur cauchemar, son antidote également et par dessus tout sa noble frugalité. Voilà qui mène à mon secundo : vos propensions coupables à la consommation de viande rouge tous les midis et ce goût de précieuses ridicules pour le chauffage central qui nous conduiraient droit dans le mur si vous aviez l’audace de persister dans les sottes revendications qui furent les vôtres.

Excusez la franchise de mon propos, mais je vous le déclare franchement : vous étiez en train de vous Pernauiser, de vous David Pujadassifier, le Claire Chazal en bandoulière pour ainsi dire. Mais laissons au garage les récriminations. Hardis petits, c’est oublié : sus à vos claviers et à vos Ataris ! L’information est une campagne militaire, que dis-je une conquête spatiale au point où nous en sommes rendus.

Oh j’oubliais, il va falloir tout nettoyer en bas, la femme de ménage refuse de descendre à la cave que vous avez laissé dans un état proche de la Lybie. Elle m’a avoué n’avoir jamais pensé que des journalistes pussent sentir aussi mauvais, elles pensaient que Les Rockuptibles étaient rédigés par une meute de gorilles radical-socialistes en rut. Alors de la discipline, mes enfants, deux chiffres et un grand auteur classique : dix-six-Pline : voilà le nombre d’or de notre entreprise. Seize avec votre serviteur. Vous êtes quinze, alors vous devriez être capables d’entretenir une grotte de 50 mètres carrés. Organisez-vous diantrefeucques ! Allez, allez mes chers amis : je ne vous blâme pas, car un père peut-il rejeter son enfant revenu au bercail ? Fi, non. Descendez au travail, allez descendez mes chers petits, que je ferme derrière vous… »

Je me rappelle d’avoir surpris J.B Kérozen qui en avait presque les larmes aux yeux. Était-ce de joie ? Ou bien une poussière dans l’oeil ?

Tout cela pour vous dire que nous sommes de retour…

Victor Ego

Tout doit disparaître

Moi, Truman Condom, après avoir assuré la capitainerie des Rockuptibles pendant deux années durant lesquelles j’ai mené la barre de ce navire fort d’un équipage de quinze auteurs dévoués et talentueux prononce en pleine possession de mes facultés pataphysiques et cérébrales la liquidation de ce webzine tel que vous l’avez connu.

Truman Condom

Il faut préciser à l’intention des profanes que le but affiché des Rockuptibles était de moquer les outils autant que les usages de la propagande  médiatique orchestrée  par les pouvoirs en place. Nous avions par nos sottises,  par ce que certains pourront considérer comme de la vulgarité ou du mauvais goût ou par ce que d’autres qui nous le concèdent – une plume acerbe et vigoureuse – décidé de prendre pour cible la bouffonnerie décomplexée de la société médiatique. Nous y voulions dénoncer le mensonge permanent et le mode viral par lequel la presse et la télévision nationale ont intoxiqué notre quotidien. Le pouvoir de l’infox !

Désormais, cette facilité de ton nous est forclose dans la mesure où elle a perdu toute pertinence.

Les Rockuptibles cessent ainsi leur activité de « grande gueule » digitale. Toute satire nous semblant au vu des récents évènements désormais caduque,  nous en tirons les conséquences qui s’imposent. Nous nous expliquons.

Les maîtres dépassent les élèves…

La décision de liquider Les Rockuptibles nous a été dictée par la  fortuite audition un certain lundi 18 octobre 2010 du JT de France 2  dans lequel la grossièreté pitoyable du propos nous a fait rire aux larmes en même temps qu’elle nous a forcé reconsidérer l’essentiel de nos activités. Les rôles se trouvant alors selon nous, subitement inversés.

De sorte que, à la sortie de cette expérience métaphysique, il nous a semblé manifeste que Les Rockuptibles avaient été rejoints et dépassés dans les registres du grotesque par les modèles qu’ils avaient pour vocation de pasticher. Le Journal de 20 H de la chaîne publique nous avait détrônés et fait mordre la poussière en nous tenant les côtes.

C’est que, dans le choix des sujets,  dans la niaiserie compassée des analyses, dans le traitement ronflant des thèmes abordés, dans le ridicule des « experts » convoqués à l’antenne, dans la sotte évidence des questions posées lors des interviews, dans le prêt-à-penser puéril et les idées en solde, dans le côté bourgeois gentilhomme de David Pujadas qui avait l’art de faire de la désinformation comme M.Jourdain celui de faire de la prose; rien n’avait été économisé par nos saltimbanques-journalistes de la télévision pour produire le plus savoureux effet comique.

Le syndrome « comique qui s’ignore » de la société du spectacle contemporaine…

Mais nous ne cessions pas céans et arrivions à cette seconde conclusion que le système de la société spectaculaire était entrée dans son ère « comique qui s’ignore » incapable désormais de prendre la mesure de sa sotte vulgarité. De là, nous  constations que les agents de la propagande officielle ne se rendant plus compte de leur propre balourdise,  ils étaient  devenus totalement « Deborderline ».  Cette déviance schizoïde du réel inversé nous apparaissant comme  le signe manifeste d’un basculement des stéréotypes qui glissaient en quelque sorte sur une peau de banane  médiatique et nous  régalaient du spectacle de les voir tomber sur le cul.

Rappelons à la police de la pensée que toute bonne propagande, et cela depuis Goebbels, son sinistre inventeur, doit par principe  fondamental apprécier la distance qui sépare la vérité des fables qu’elle sert aux dupes qui en font leurs opinions. Mais, si d’aventure cette appréciation des distances se trouve négligée en raison de la médiocrité ou de la trop grande insouciance de ses artisans, nous entrons alors dans une phase de « perte de contrôle » où les dupes eux-mêmes se trouvent comme secoués et réveillés par les tartes à la crème qui traversent leur petit écran.

Les Rockuptibles entrent ainsi avec vous tous, par la force des évènements, dans une nouvelle ère. Une ère beaucoup plus sérieuse où nous pourront toujours nous distraire au théâtre de ces marionnettistes qui nous manipulent et se prennent les pieds dans leurs propres ficelles.

Nous conservons évidemment à l’intention des lecteurs toutes les publications postées à ce jour. Nous y ajouterons ceci : usez, chers lecteurs et lectrices d’une grille de lecture rétroactive et comparative. Regardez le JT et lisez, ou relisez ce que constituent désormais les archives de Les Rockuptibles. Alors vous jugerez des deux qui est le plus bouffon.

Enfin, nous pensons qu’il est désormais venu le temps nouveau de réinventer un véritable consensus philosophique et non plus  uniquement matérialiste pour déterminer nos choix politiques et notre avenir social.
Tout doit disparaître……..

TRUMAN CONDOM

La bévue de presse du jour

Le Monde en bref à quatre feuilles :

All the old punks…

Le punk-guitariste Bernie Kouchner raccroche son instrument et quitte le band Gouvernement dans lequel il faisait quelques rythmiques alternatives en studio. Lassé de voir ses idées harmoniques gâchées par la bétonneuse grind métal réformiste et son revirement récent vers un White Métal pré-apocalyptique ainsi que dépité par la réintroduction de la double grosse caisse voulue par le leader du groupe Gouvernement Nick President Sarkozy, l’ancien fondateur du band punk rock The french Doctors claque la porte.

La rage

MC Mélenchon, l’euroDj trash déclare à propos des musiciens électro-loundge du collectif Modem : «Les variétochards à double-platine qui mixent Annie Cordie sur AC/DC je ne m’y intéresse pas, je m’intéresse qu’à la Dauche», tempête Mélenchon sur le site de Public Sénat, la boite trendy du Luxembourg, les flétrissant d’une comparaison à des «bouchons de champagne flottants dans une mare de vin rouge». «Ils nous ont toujours manqué de respect dans les moments décisifs», ajoute-t-il. Fou de rage, l’orageux prince des dancefloors obuse : «Un centriste, c’est  un être fourbe et faux qui ne pousse que de la disco moisie des années 80 et trahit au moment où on a besoin de gros son.»

Fashion-victims

Mode : les bracelets électroniques entrent dans la tendance. Nous devrions bientôt tous biper et émettre des signaux courant 2011/2012. Un bijou hi-tech et low-cost qui va offrir l’occasion de signaler sa singularité dans bien des soirées.

Terreur, l’escalade hard core :

L’Europe craint l’éventualité d’une éventualité d’avoir peur de sortir de chez soi. Le complot international aveyronnais vient de revendiquer en secret la mort de Gustave Eiffel. Des drones vengeurs seront lancés à l’autre bout du monde en guise de représailles.

Nino Mouskouri

Le monde en touristes

La Bévue de presse de Victor Ego

Avec une fellation quasi-nulle, on veut obtenir des rendements de 20 à 25 % ! Un nouveau concept est né, la porn-finance ,  lancé au débotté par la plus torride des personnalité de la Doigte, Rachida Dati lors d’une interviouve sur Taval +.
Il s’agirait toutefois d’un lapsus selon certains de nos confrères journalistes. Pourtant, il était déjà bien question de pénétration des marchés ou d’injection de liquidités en économie. Que dire également des fameuses miches fiscales ou de la bonne vieille bourse des valeurs ? Autant de mots qui rendent le monde de la finance plus glamour. Nous jouissons  enfin d’une approche audacieuse vers un domaine dont le vocabulaire est souvent considéré  trop abscons.

Rachida Dati love symbole
Rachida Dati : un trésor d'inventivité

 

 

USA : The spin doctors Folamour of the Pentagone, le groupe de hard country américain, force la main à Barako Bama, le chanteur soul, et lui imposent une équipe de 68.000 techniciens et roadies  pour la tournée Rock The Casbah prévue en Afghanistan en 2011. Le meilleur chanteur du monde après Michael Jackson qui voulait annuler cette série de concerts se voit encore contraint de subir les caprices du label M-16 et de poursuivre l’aventure la moins artistique de sa carrière.

 

Baracko Bama : le love singer le plus populaire des Etats-Unis

Les Riches de moins en moins pauvres : Les 10% les plus aisés des français ont un niveau de vie annuel supérieur à 35.550 euros ( qui peut atteindre 3.550.000.000 euros pour les plus avisés) et cette frange a augmenté un peu moins de 2% selon l’INSEE, organisme statistiquement impartial.

Bâtards sensibles : Les chansons du prochain disque du groupe Gouvernement seraient illuminées par des paroles écrites d’Ulrich Von Besson, le très controversé auteur arrière gardiste d’avant-poste tendance néo-Bauhaus du collectif U.M.P. On a hâte qu’il tarde à sortir…

Le maire de Moscou, Iouri Loujkov a perdu son job, il devrait devenir Maire de Limoges si on en croit les gros titres de la presse nationale. Les limougeauds apprécieront ce geste de pure solidarité démocratique….

Le futur Maire de Limoges : Iouri Loujkov

Victor Ego

 

Vont-ils nous mourir ou allons nous les suicider ?

La Bévue de Presse d’Edgar Novlang

La vie est belle.
C’est un éclair de joie qui vous fulgure les nouveautés culturantes de la rentrée. Le dernier album de Gouvernement, les livres qui chantent, les poissons rouges du communisme. Et si les croisières fluviales naviguaient au soleil ?

Et puis La gendarmerie, la police, les douanes, les armées, l’administration pénitentiaire recrutent. La vie ne tient qu’à un string  sur le fil du discours.

Des terrorrisses sous hypothèques remplissent des bombes à eau avec du parfum Hugo Boss dans des capotes anglaises sous la fraîcheur des tours Eiffel. Une tendre arrestation arbitraire par un belle matinée de septembre au petit-déjeuner avec café au lait et tartine  à la confiture de préjugés. La vie ne tient qu’à un string  sur le fil du discours.

Un innocent condamné dans une ambiance de lumière tamisées au milieu de top-models  montés sur roulement à billes qui dansent  la disco revival  sur le yacht privé d’une réincarnation tantrique de Karl Marx sous Méta-amphétamines.

 

Le cerveau propre et les ongles manucurés

Des parents d’élèves coupables de manque d’assiduité sont convoqués chez le surgé pour se faire engueuler chez le proviseur des allocations sociales. Vont-ils nous mourir ou allons-nous les suicider ?

Rompre le jeûne, briser les tabous, naître un peu trop jeune and swear that U don’t have a gun.
Et puis le Président qui grandit au lavage. La vie ne tient qu’à un string  sur le fil du discours.

Des cabinets noirs scintillants de propreté à L’Elysée. Une société apaisée et la fin du bouclier fiscal. La vie ne tient qu’à un string  sur le fil du discours.

Vont-ils nous mourir ou allons-nous les suicider ?

Edgar Novlang

La bévue de presse de Jean-Baptiste Kerozen

MA POMME C’EST MOAAAA !

« Pourquoi la télévision publique promeut, comme les autres chaînes, tous les Maurice Chevalier d’aujourd’hui, en laissant soigneusement de côté tous les Picasso contemporains » ? Après 10 ans de sacrifices,  Guillaume Durand s’aperçoit qu’il bosse comme vigile dans un grand supermarché de la junk-culture à Paris et non comme  hôtesse dans une  belle galerie d’art sur la 5ème Avenue de New-York.
Plus t’es lucide, plus t’es splendide, man !

MEA CULPA COOL

«Je suis conscient que ce n’est pas bien pour la société ni pour moi-même non plus», confie l’ex-animateur préféré des Français, Jean-Luc Delarue : s’agit-il de la coke dans son cerveau  ou de la télévision dans le nez des gens , ou bien des deux ?

Jean-Luc, en vacances au Touquet !!!

CHAUD BIZ

Lady MAM se prend les coups de hachoir de Fancis Fion, le tronçonneur du groupe Gouvernement, dans le cadre de la fameuse affaire bête en cours, dans laquelle on vient de retrouver la tête du manageur de Nick president Sarkozy dans le coffre d’un grand quotidien à la retape.

Lady MAM se fait doser  par le guitariste soliste du band Gouvernement, Francis Fion.

COPINAGE

Le célèbre magalogue de rock’N’Roll Les Inrockuptibles adopte notre formule à partir du 15 septembre et va délivrer de la news en flux tendu…. Tous nos voeux de réussite !

CLUBBING

L’HEMICYCLE, Le night-club le plus branché de la capitale après les Bains-Douches

A LHEMICYCLE, le dancefloor le plus en vue de la capitale, on a dansé toute la nuit sur un seul titre du dernier album de grind Metal réformiste de la rentrée : Retraites for deads qui cartonne sur I-Tunes. Une énorme fête qui devrait se poursuivre et  peut-être finir dans la rue dans une explosion de liesse populaire..

BIOLOGIQUE

Le cinéste Claude Chabrol est mort d’un arrêt de la vie. A 80 ans, il l’avait vu un peu venir, équipé qu’il était pour cela.

Claude Chabrol, un mec pas si con que ça.

LE TEMPS DES GITANS

La France en récompense de sa virile politique touristique à l’égard des  » gens du voyage  »  a enfin été reconnue par ses pairs européens comme le parangon du pays le plus avancé en matière d’échange et d’ouvertures internationales.
A cet égard, certains esprits affranchis extrapolent : les SDF ne seraient-ils pas un peu « gens du voyage « aussi ? Et pourquoi les habitués du Club Med ne seraient-ils pas également susceptibles de faire l’objet d’une prochaine circulaire du ministère de l’intérieur et du tourisme ? Certains doctrinaires progressistes et autres intellectuels aquilins avancent que nous serions bientôt tous passibles de reconduite aux frontières européennes dans la mesure où elles n’existent plus,  enfin les plus audacieux philosophes estiment qu’un week-end en amoureux à Deauville pourrait être une raison suffisante de se faire propulser à Timisoara sur un vol low-cost.

Jean-Baptiste Kerozen